Ma mère est morte, le choc!

Ma mère est morte Hier matin

retourner à la maison Revoir mes frères Affronter cette haine, cette incompréhension qui s'est mise entre nous.

Je suis submergée par les reproches que l'on pourrait me faire par leur vision de ce qu'elle était pour eux par la peur des autres,

car je ne serais pas écouté comme je ne l'ai jamais été.

STOP! Arrète de penser! Ce n'est pas à propos de toi!

Dans ma tête, tout ce bouscule, je panique J'essaye de faire le tri trouver la paix.


Reçu un texto de mon frère aîné le soir même

1 ans 1/2 que l'on ne s'est pas vu
Je le savais mais je ne suis pas venu

Il a le coeur serré, ne comprend pas pkoi je n'ai pas été la pour elle, même pour ses dernieres heures

Pourquoi ces silences, cette indifférence, cette distance?

Cette réaction à froid, réfléchie, décidée, ferme Reste incompréhensible

pas le résultat d'un coup de tête enfantin mais celui d'un adulte qui décidé d'arreter d'alimenter une relation impossible.

Je n'ai pas été près d'elle dans la mort Elle n'a pas été prêt de moi dans la vie.

Ne pas nourrir d'inconherence. Être honnête. Pas une vengeance. Juste un besoin de faire la paix mais en me protégeant.

Relation Lointaine, Froide, fantomatique. Elle était pourtant toujours dans ma tête. Je la sentais me parler dans ma tête, quand je ressentais, quand je faisais.

Pas de contact, mais une emprise psychique constante, écrasante.

Elle m'a hantée tte ma vie

Et maintenant qu'elle est morte

J'ai cette phrase dans ma tete: "C'est fini, elle est morte, que vas tu faire maintenant?" Qui va tu pouvoir détester pour te construire?

Face à face avec moi-même. Depuis le début, cette voix était la mienne.

La fin des reproches

La fin des possibles retrouvailles/réconciliation qu'elle aurait souhaité /nourris

Enfin

Plus d'espoirs placés en moi

Plus de pression

Si j'avais été la, tt aurait ete autour de moi :

Devoir Se pardonner ou le fait que je sois egoiste

Que je ne fasse d'effort pour elle

Que je l'ai tjrs rendue malade, elle qui etait si fière de moi

Que pardonner?qu'excuset?

Elle etait elle et j'etais moi

Dissemblables

Elle dans le desir de me posséder

Moi dans le besoin de me construire et le devoir de lui faire plaisir : dechirure

Je me dit que finalement j'ai laissé la place a ceux qui l'aimaient vraiment.

Ou tt etais ce encore autour de moi?

en creux

Brillant pat mon absence

Des attentes jusqu'au bout

J'aurais ete egoiste jusqu'au bout

Toujours perdante

Malgré la peine que je fais a mon aîné… parcequ'il m'aime

Malgré la peine que je fais a mon jumeau, parceque nous etions les seules femmes de sa vie intime.

Il a fini par l'adorer et moi me haïr.

Elle est la mère, je suis la pute.

Et mon beau-père qui est pret "a tout pardonner" parcequil "n'est pas buté"

Si je pense tjrs a moi quand je pense a eux, c'est parcequils me font porter un poids irrationnel sur mes épaules.

Mais se sont-il déjà demandé qui j'etais, ce que j'eprouvais?

Tout a tjrs ete egoisme de ma part.

Je netais pas leur fille, leur soeur , mais cette chose mignone qui donne de l'affection, des fleurs, de la fierté.

Une chose.

Je ne suis pas leur chose!